Comment j’ai changé de Cap pour 2019

Premier janvier, première rencontre.

Il y a eu ce 1er janvier 2014 au cours duquel  j’ai reçu un email d’une future mariée. Maman et entrepreneure comme moi, elle organisait un mariage un peu « décalé » : une robe rouge qui traverserait la ville de Lausanne avec ses invités dans un vieux bus rétro, ferait un stop au centre-ville en pleine fête de la musique avant de partir en nature dans les bois de Sauvabellin. J’avais déjà là une bonne idée de ce que j’allais pouvoir vivre ce jour-là.

Katell et Mitch avaient chacun regardé sur internet les photos de mariage qui leur plaisaient. Mon travail figurait dans chacune de leur sélection, j’ai donc été choisie.

Ce fut alors le début d’une magnifique collaboration, qui s’est transformée en une jolie amitié.

Pour connaitre plus en détail cette aventure et comment on s’est retrouvées plus tard, je vous invite à lire l’article qu’elle a fait sur moi ici.

Le projet de Katell.

Katell faisait partie de ces entrepreneurs que je rencontre tous les jours qui n’ont pas vraiment d’approche « claire » sur leur image et de ce qu’ils présentent aux autres sur le web.

Souvent, en faisant des recherches sur internet, je fronce les sourcils en arrivant sur la page « à propos ».

Ce qui me taquine, c’est la photo… à 90 % des cas elle ne correspond pas à la personne. Vieille de 10 ans, lumière horrible, cadrage incohérent, situation contextuelle incompréhensible…
Je me demande toujours pourquoi les gens s’obstinent à vouloir faire une photo professionnelle en studio sur fond blanc avec des habits qu’ils ne portent jamais, alors qu’ils vendent des petits pains, des services ou des vêtements ? Quel est le rapport ? 

Côté texte, c’est rarement mieux : présentation pas claire, peu compréhensible, trop longue, écriture pas adaptée, descriptif de la mission de la personne peu ou pas présente… Mais ça, ce n’est pas mon rayon. Si vous avez besoin d’aide, demandez à Katell, justement, elle est rédactrice. 

En 2017, Katell a écrit un livre intitulé « Blooming People, Manuel d’abondance à l’usage des jardiniers de la Vie ». Une lecture concernant la gestion de ses finances, avec des métaphores de permaculture. Quand elle m’a raconté ça, j’ai tout de suite vu plusieurs portraits saisonniers pour aller avec son concept. La permaculture fonctionne avec la nature, les saisons. Nous allions donc nous en inspirer pour créer nos mises en scène et lui confectionner une base de données d’images qu’elle puisse utiliser toute l’année dans ses illustrations, ses billets de blog et ses réseaux sociaux.

 

 

Vous allez me dire, mais quel est le rapport avec mon changement de cap pour 2019 ?

A la fin de l’été, il y a eu un incident. Parmi les séances que nous avions agendées, nous avons dû malheureusement « zapper » l’un de nos shootings à cause d’une surcharge de travail à ce moment-là.
Mais Katell, au lieu de m’en vouloir, a vu en moi ce que d’autres ne voyaient pas : un simple besoin de sortir et de déconnecter de tout ce que je vivais à ce moment-là. Elle est quand même passée me prendre, non pour faire un shooting, mais pour m’emmener au restaurant et me faire la plus belle révélation (je ne pense pas qu’elle en soit consciente). Celle qui a permuté mes pensées et mes champs d’actions pour l’an prochain.

Elle m’a dit que je l’avais aidée à changer et à évoluer. Je n’avais pas fait que des images d’elle, je l’avais guidée sur le chemin de la découverte d’elle-même grâce à ce projet photo. Nous avons listé en détail tous les changements qu’elle a vécu durant ce processus. Oui, Katell a invité des couleurs dans sa garde-robe noire et blanche (en collaboration avec Vanessa, de VraimentMoi, elle est également devenue plus à l’aise devant l’objectif, plus naturelle, elle n’a plus peur de montrer qui elle est et ça se ressent aussi quand elle prend la parole en public pour présenter son livre.
Et ça, j’ai grand plaisir aujourd’hui à le capturer.

 

Révélation.

C’est de cette révélation que m’est venue l’envie de faire évoluer d’autres personnes. J’ai décidé de dédier quelques places dans mon planning 2019 à des personnes qui, comme elle, veulent mettre leur image au service de leur projet.

Je ne trouve pas normal que personne ne dise rien à ces entrepreneurs qui ne s’y connaissent pas en photo. Ils (ou elles) ne se rendent pas compte que leur photo de présentation n’est pas adaptée à leur image, à leur personnalité, à l’entreprise qu’elles veulent promouvoir.

Je veux être cette personne-là, celle qui va les accompagner doucement à oser être elles-mêmes parce que leur passion les rend magnifique.
Je veux être celle qui fera changer le premier regard qu’un inconnu posera sur leur portrait.

 

L’accompagnement.

Ma touche, ma patte, ce que j’ai d’unique au milieu de tous les photographes de mariage, c’est que j’accompagne les personnes que j’immortalise. Je le fais tous les jours avec mes futurs mariés. Ils viennent chez moi pour le résultat, dont la qualité est largement liée à tout ce qui se passe avant le jour J du mariage. Nos rencontres, les conseils, les astuces, la pratique sur le terrain, la mise en confiance. C’est ce qui se lit sur mes images. C’est une relation.

Pour faire de belles images pour votre entreprise, je vais utiliser la même technique que pour des futurs mariés pour le plus beau jour de leur vie. Je vais vous apprendre des techniques et faire en sorte que vous vous trouviez beau ou belle. Pas parce que vous ressemblez à Georges Clooney ou Laetitia Casta mais parce que vous êtes la meilleure version de vous-même, animé(e) de votre énergie propre.

Vos futurs clients ont besoin de voir qui vous êtes, comment vous travaillez, votre environnement. Ils doivent pouvoir vous reconnaitre lorsqu’ils vous rencontreront.
Si vous êtes joyeux, que vous avez de l’humour, on le verra sur mes images en un clin d’œil.

Ensemble, on peut créer une base de données d’images pour vos réseaux sociaux, vos articles de blog et votre fil Instagram si vous en avez un. On racontera votre histoire.

 

 

Suivre Katell dans ce projet m’a permis de me trouver aussi, de m’éveiller et découvrir ce qui me passionne dans la photo. Katell a un œil aguerri sur l’entreprenariat et la connaissance de haut potentiel. Elle m’a aidé à finaliser mes formules d’accompagnement des couples de futurs mariés. Elle a mis en lumière le fait que j’aime accompagner les gens et leur apprendre… à se mettre eux-mêmes dans la lumière.

La formation de Dee (Accélérer 3) m’avait déjà aidée à me recentrer, à modifier mon approche, à cibler mes clients, à me spécialiser. J’ai pu combiner les conseils de Katell avec ceux de Dee. J’ai ajusté mes packages et mon approche.
J’accompagnais déjà mes mariés, mais en 2019 je vais aller beaucoup plus loin. Je vais prendre moins de mandats, mais aller beaucoup plus en profondeur et en détails dans l’accompagnement que je propose. Ma patte est affinée, les clients aujourd’hui me contactent pour ce service de haute qualité, qui les rendra fier d’agrandir une image d’eux et de l’afficher au salon, tellement ils se trouveront beaux.

Sans fioriture, sans retouches, nous travaillons sur l’essence même de la personne, ce qu’elle est vraiment. Parfois cela vient rapidement, parfois il faut plus de temps. Cela se travaille et mon approche permet justement de mettre en confiance les personnes jusqu’à ce qu’elle se retrouve (et parfois c’est une rencontre avec leur image parce qu’ils ou elles n’avaient jamais vu leur beauté).

 

L’image que Katell a mis de son mariage pour illustrer ses propos dons son article de blog m’a fait sourciller. Je me suis dit « oh mon Dieu, je faisais des images comme ça à l’époque ? ». Cela me montre parfaitement à quel point on évolue. Tout entrepreneur évolue. Son style, sa manière de voir sa profession, ses clients, son approche, tout change. Quel entrepreneur es-tu si rien ne change ? Quelle photographe serais-je si, comme certains autres photographes, je ferais les mêmes images, les mêmes cadrages, j’utiliserais le même traitement qu’il y a 10 ans ?

J’ai changé de style, de réglages photos, de traitements de l’image.

J’ai changé et c’est une excellente nouvelle.

Je suis devenue une autre photographe. J’ai toujours le même nom, mais je cible mieux mon activité, je suis plus perfectionniste (si c’est possible…) et spécialisée dans son domaine.

 

 

Mes résolutions.

Avant de déménager dans notre maison en travaux en mai dernier, j’ai suivi une formation avec Clarity Home Detox, utilisant la méthode Marie Kondo – pour ceux qui connaissent-, afin de m’aider à faire le tri dans le superflu « matériel ». J’étais totalement consciente que pour faire le tri dans ma tête et de mes interminables To Do list, j’avais aussi besoin de faire le tri dans mon intérieur. Le déménagement a été juste ce qui me fallait.

2019 va donc être une année de (re)nouveau. Nouveau bureau, nouvelle gestion, nouveaux programmes informatiques, nouveau matériel photo, nouvelle approche auprès de mes clients, nouvel accompagnement, nouveaux clients.

Mes tâches seront mieux conditionnées et reparties, je vais m’en donner à cœur joie dans cette nouvelle structure.

Accompagner ces nouveaux clients « entrepreneur inconscient de son image » va être un nouveau défi en parallèle de mon travail avec les futurs mariés. Je vais adorer ça !

 

Es-tu toi aussi comme Katell il y a quelques années ? As-tu besoin que je t’aides à révéler ton image et la capturer ?

Tu peux accéder à cette page d’information qui t’expliquera comment faire …

 

SOMMES-NOUS AMIS SUR INSTAGRAM ?

Suivez-moi pour en savoir plus sur moi et découvrir les « backstages » des mariages et de mon travail.
@julierheme